Accepter INFORMATIONS IMPORTANTES SUR COOKIES. Nous utilisons propre et les cookies tiers pour offrir nos services et obtenir des informations statistiques. Si vous continuez la navigation, nous considérons que vous acceptez l'installation et l'utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d'informations ici.
ENGLISH   ·   CASTELLANO   ·   FRANÇAIS

Nouvelles

Polysistec participe au projet FIBERCLEAN

29/04/2018

Les microfibres trouvées dans nos océans peuvent provenir d'une grande variété de textiles (tels que le nylon, le polyester, la rayonne, l'acrylique ou le spandex). L'Union internationale pour la Conservation de la Nature estime que 35% de cette contamination microplastique provient du lavage des textiles synthétiques. Certaines solutions ont été étudiées isolément, mais le problème n'a pas encore été abordé globalement, analysant tous les moyens de réduire les émissions de microfibres tout au long du cycle de vie de plusieurs textiles tissés (production, utilisation et élimination).

Dans ce contexte, le consortium FIBERCLEAN est né avec l'objectif de promouvoir la coopération entre les différents acteurs pour résoudre conjointement le problème que représente la présence de microfibres dans les océans, générant ainsi une chaîne de valeur équilibrée en ayant au moins une entreprise chacun des domaines clés du cycle de vie des produits textiles (fils, tissus, additifs, détergents, lavage et traitement de l'eau).

Le consortium FIBERCLEAN est composé de 7 entreprises nationales: Textil Santanderina, ANTEX (Angles Textil), Polysistec, Suavizantes y Plastificantes Bituminosos, E.G.O. Appliance Controls, DAM (Depuración de Aguas del Mediterráneo), et Magtel Operaciones. Dans le même temps, le même consortium a également la collaboration de 5 organismes de recherche (3 centres de recherche et 2 universités): Aitex, Leitat, Cetim, Universidad de León et Universidad de Córdoba.

La participation de Polysistec au projet FIBERCLEAN fait partie des nouvelles solutions textiles, et plus spécifiquement de la recherche de nouveaux additifs chimiques à incorporer dans les fibres et/ou les tissus, qui réduiront l'émission de fibres tout au long du cycle de valeur des vêtements textiles.

Le projet FIBERCLEAN est financé par le Centro para el Desarrollo Tecnológico Industrial (CDTI), dans le cadre de l'appel du Programa Estratégico Cien (Consorcios de Investigación Empresarial Nacional).

< Arrière